mercredi 30 juillet 2014

Chronique rôlistique:Lettre ouverte à Reservoir Prod et à France Télévision


Au travers de ce message, je ne me fais pas nécessairement porteur du message de l'intégralité de la communauté rôliste.
J'exprime une opinion, qui sera à mon avis partagée par bon nombre de passionnés de mon acabit.
J'invite chaque personne souhaitant s'exprimer sur le sujet à n'avoir nulle hésitation...
Pour ma part, l'expression du sujet qui m'incite à faire cet article m'a mis suffisamment en colère pour que j'opte pour un post non-vulgaire et moins outrancier ou sarcastique que de coutume. (C'est dire l'effort...)

Remettons les choses dans leur contexte:

http://www.france2.fr/emissions/toute-une-histoire/appels-a-temoins/pourquoi-fuient-ils-la-realite_251063

Les rôlistes remarqueront donc que l'équipe rédactionnelle de cette pathétique émission les place au même rang que des toxicomanes et des mythomanes notoires.
Sympathique n'est-il point? Pour ma part je me sens insulté.

Explication:

Tous les ans, comme nombre de citoyens français, l'état me vole plus d'une centaines d'euros pour nourrir ses médias odieux. Et non, je ne fuis pas la réalité, je m'acquitte de cet appel de fond qui servira à remplir les bourses des maisons de productions des amis des directeurs de chaines du service public. Qu'importe si les programmes pathétiques que cette télévision vomit à longueur d'année m’intéressent , on me ponctionne cet argent et puis c'est tout.
Cette taxe servira donc ici en partie à m'insulter, moi et ma passion, et à me jeter à la vindicte populaire des ignares vautrés dans leur canapé face à ce type d'émission qui a fait du "pathos" son fond de commerce.

Reservoir Prod a fait du misérabilisme son fond de commerce... de "Tellement Vrai" à "Toute une histoire"  en passant par "ça se discute". Noyées dans la masse d'ignorance de ses rédacteurs, ces émissions visent un public asservi se sentant pousser un semblant d'importance dans le voyeurisme et la "différence" d'autrui.
A grand renfort de montage et de mise "hors contexte" de propos, ils guident l'opinion des masses vers des croyances malsaines, fruit d'un journalisme à sensation à mille lieu de ce qu'est cette réalité qu'ils nous accusent de fuir.
Le "beauf'" décérébré ou la femme au foyer à la morne journée, qui n'entrevoit le monde qu'à travers ce cher et manipulateur écran aura tôt fait, face à des successions d'émissions malsaine de supposer que les homos sont tous des folasses à lunettes en cœur, les féministes des bush énervées, les arabes des casseurs de voitures, les rôlistes des nerds sans vie socialement décalés et j'en passe.
Créatrices de clivages sociaux, ces émissions s'octroient donc le luxe d'insulter une communauté humaine riche sur laquelle elle a toujours été mal renseignée. 
Du grand travail de journaliste se présente à nous.

Pourquoi est-ce que je me sens insulté?

Je ne fuis aucune réalité ni ne m'enferme dans des mondes virtuels. Me voir mis côte à côte avec des personnes "malades" est extrêmement réducteur.
Accro aux jeux de rôles ? Non, simplement très passionné. Déjà, je m'interroge sur le fait que le rédacteur ayant pondu le sujet en question sache faire la différence en le JDR et le MMORPG, tant les ignares au titre pompeux de journaliste de ce type d'émissions survolent les sujets abordés. Du coup, je prends le sujet comme il vient, en parlant du JDR , le vrai!
Du coup, l'apposition entre des cas cliniques me gêne. Ce simple fait mérite des excuses auprès de la communauté (nombreuse) des rôlistes francophones.
Après avoir été jetés en pâture à la vindicte populaire au fil des ans, par des reportages douteux, j'ai à tort supposé qu'en 2014 les mentalités sur le sujet avaient un tant soi peu évolué, grâce à l'accès facilité aux associations, fora et autres sites sur le sujet.
Grosse erreur de ma part n'est-ce pas?
A défaut d'être moi même journaliste, j'ai pris le temps de me renseigner sur les journalistes-enquêtrices (même si le coté enquêtrice peut s’avérer aussi douteux que celui de journaliste) qui font office de contact sur le dit sujet. Je m'attendais à trouver là une paire de sœurs spirituelles de Christine Boutin, noyées de préjugés arriérés en raison d'un âge plutôt avancé qui ne leur laissait que peu accès à de vrais renseignements autres que leur vagues souvenirs de Zone Interdite de 95. (Mafia Whispe sait tout, Mafia Whispe voit tout. Même si selon la cible ça peut prendre plus ou moins de temps...)
Et bien non, il n'en est rien. Nos deux "contacts" sont deux jeunes filles (plutôt charmantes de surcroît, mais là n'est pas le sujet)"fraîchement" sorties de leurs écoles de journalisme.
Vous savez, cette génération SWAG et Selfie , qui se gave de musique de bas étage claquant sa paye dans des boites minables et dans les boutiques de fringues de mauvais goût du Châtelet... Ces gens qui tendraient à te regarder de haut quand leur activité la plus constructive de l'été aura été de faire le toast sur une plage misérable et bondée...
Originaires de Bordeaux et Paris, des villes où le JDR est pourtant fort répandu... et où nombre d'associations aurait pris soins de vous renseigner plus correctement... voire de vous faire découvrir ce loisir.
Comme je suis un gentleman (mais juste 5 minutes , en général je suis une ordure) , je m'abstiendrai de vous jeter en pâture à la vindicte populaire, comme ce que vous vous apprêtez à faire d'un ou de plusieurs personnes partageant ma passion... En même temps, un vrai rôliste, avec un tant soi peu d'amour-propre ne viendra pas s'exposer dans une si pathétique émission. Il y'a donc fort à parier que vos contacts seront soit des plaisantins, soit des cas-sociaux en manque de médiatisation... ou, si vous poussez le bouchon, un comédien aussi mal renseigné que votre équipe sur le sujet.

 Le "pourquoi" du "je ne vous jetterai pas dans la fosse au lions" est simple:
-j'ignore l'organisation de votre équipe éditoriale, du coup, on vous a peut-être juste claqué ça dans les pattes après qu'un autre ait eu le coup de génie de lancer hasardeusement un sujet, comme un bon professionnel de ce type de télé qui se respecte.
-Je ne rentrerai pas dans ce jeu qui consiste à exposer autrui pour des motifs déplorables.

La suite s'adresse donc à l'équipe rédactionnelle en général.
Toujours est-il qu'à contrario de ce que votre sujet tend à vouloir laisser penser, nous ne fuyons aucune réalité. La grande majorité d'entre nous a un emploi, une vie de famille épanouie des loisirs variés.
Loisirs qui certes (même si ça arrive) ne consistent pas uniquement à se charger de mauvaise bière dans les bars locaux, à hurler sur les mix pathétiques de DJ ratés (ça arrive moins), ou encore à refaire une déco minable et vieillotte au cœur de nos domiciles.
En lieu et place, nous nous cultivons, nous renseignons, nous rassemblons entre amis de plus ou moins longue date en vue de faire évoluer une histoire en lançant quelques dés.
Nous mettons notre imaginaire et un effort de construction collectif au service d'un jeu plutôt que de passer nos soirées à nous laisser guider uniquement par le fil conducteur médiocre d'une série, d'un film ou d'un roman -ce qui en soi est aussi agréable- .
Au travers d'un esprit et d'une ambiance théâtralisé, nous mettons à profit notre cerveau plutôt que de se noyer dans une culture pré-mâchée qui tente de faire de nous des moutons formatés.
Tout en sachant que ce n'est qu'un jeu, que les univers traités n'ont rien de réel, que nous ne sommes là que pour passer un moment entre amis.
Tout comme devrait théoriquement le faire le journalisme (je dis théoriquement, car je vous invite dans des perspectives d'évolution de culture personnelle à l'envisager sérieusement ) , le JDR implique un travail, un travail de recherche pour la création d'univers cohérent, viable ou renseignés , un travail de rédaction et de mise en forme.
Mais il n'est à aucun moment une pathologie quelconque, un loisir malsain isolant ses adeptes hors du réel.
Seul quelqu'un étant déjà un cas psychiatrique à la base tomberait dans ce travers, comme il l'aurait fait au travers de n'importe quel autre média (cinéma, littérature, etc.) .
Il serait un jour bienvenu d'envisager de traiter le sujet avec sérieux, en ayant pris la peine d'essayer, de rencontrer de vrais joueurs, de parcourir clubs et conventions.
Entretenir le mythe de l'adolescent timide et asocial égorgeur de chat n'a aucun sens. Il nuit à une communauté accueillante et chaleureuse, aux gens dont le JDR et les loisirs "associés" sont le gagne-pain (ou l'un des gagne pains) . Porte atteinte à un loisir sein et lié à des notions de partage et de réflexions, là où les gens tendent à s'isoler de plus en plus. On se mélange, on s’apprécie on développe des réseau dont certains membres deviennent parfois de solides amis sur lesquels on peut compter pour "affronter" le réel quand celui-ci devient puant. Mais peut-être que c'est cela qui vous effraie vous qui ne savez vous confronter au réel que par le consumérisme et les relations superficielles, vous qui ne voyagez qu'à travers des émissions de télé-réalité ineptes, vous qui ne voyez la norme réelle qu'à travers la maison, les gosses, le labrador et le mari cadre adultère... (je m'octroie le luxe de caricaturer, comme cela est un des domaines de spécialité de Reservoir prod, vous ne sauriez m'en tenir rigueur).
Les émissions de ce type créent un calvaire pour les rôlistes qui doivent continuellement se justifier auprès de proches un peu ignorants ou d'une autre génération, de collègues asservis au tout football etc. c'est usant.
Je ne suis ni un criminel , ni un sociopathe. Alors foutez nous la paix. Si bien sût votre objectif est de voir ces loisirs disparaître pour que vos enfants soient tels des lamantins échoués sur leur canapé à se gaver d’émissions avilissantes, ou à tenir les murs des halls d'immeuble (et pour le coup des halls merci au JDR qui m'a permis de faire quelque chose de plus constructif)... vous êtes sur la bonne voie par contre.

Pour conclure, plutôt que de tomber dans des redites inutiles, journalistes, services de média publics, prenez-vous en mains. Affrontez vous aussi la réalité en découvrant la richesse de ces loisirs que vous regardez avec dédain et suspicion. Des rôlistes seront ravis de vous accueillir à leurs tables dans une optique de vrais échanges. Plutôt que de vouloir faire sensation avec des dénigrement sans aucun sens, soyez professionnels, enquêtez réellement, allez à la rencontre de ces choses que vous souhaitez aborder, des personnes qui les font vivre . Surtout lorsque vous êtes redevables d'une partie du salaire qui fait votre réalité quotidienne. 
Bref, jouez au lieu de vous laisser crever dans la simplicité de loisirs lambdas et pré-mâchés.
Ne mordez pas la main qui vous nourrit.
Et cessez de vouloir transformer Idiocracy en réalité .
(Si vous ne connaissez pas ce film -au vu de la tournure du monde, on peut aisément le qualifier d'anticipation-, je vous invite à vous y pencher , car c'est le monde vers lequel vous orientez les générations futures).


à bon entendeur.

Whispe, qui pense être plus proche de 98% de la population rôliste dans son appréhension du sujet que des 2% que vous souhaitez injustement mettre en avant.

Vous, spectateurs lambda de ces émissions qui lirez peut-être cet article, sachez que le JDR n'est pas un danger, n'isole pas du réel et est un loisir des plus sains qui amène souvent à lire, se cultiver et faire de belles rencontres.

ET RP et FR2 ,VOUS AVEZ LE DROIT DE VOUS EXCUSER POUR L'AMALGAME!

  

20 commentaires:

  1. C'est beau. C'est dit.
    Je n'attendais pas du journalisme télévisé qu'il aille très loin sur les sujets qu'il traite. Je n'attend pas de RP, étron fumant du petit écran, qu'il essai de s'approcher ne serais-ce qu'un peu de la réalité des choses. Mais ça fait quand même du bien de leur claquer de temps à autre la vérité dans les dents.
    (Ceci dit, tout ça ne vaut pas ce qui restera à jamais mon appel à témoins favoris : "Vous avez fait un enfant pour pouvoir l'épouser une fois adulte".)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, en effet, ils debordent d'imagination pour les sujets ineptes...

      Supprimer
  2. la redevance me coûte beaucoup plus cher que mon abonnement au club et je regarde cette télé (en particulier ces chaines pourries) même pas deux fois par an.
    Note pour plus tard : jeter la télé

    RépondreSupprimer
  3. Jeter la télé, certes pas : commente je ferai pour voir mes matchs (de rugby, heing, pas de foot ! ^^) quand je ne peux pas aller au stade ? ^^

    Bon, très joli texte, mon chez Whispe. On sent que le sujet te tiens à coeur.
    Cela dit, c'est du temps perdu : quand on bosse pour ce genre d'émission, on sait tout juste lire Voici...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chef, en effet, je suis rôliste de longue date... du coup ça me fait instantanément ronchonner...

      Supprimer
  4. J'ai une partie de la reponse :
    Aude Pavani, belle directrice de la rédaction de “Toute une histoire” à Réservoir Prod à dit :
    De plus, enquêter ou faire un casting ne s’apprennent pas à l’école. Cependant, ceux qui ont suivi une formation reconnue en journalisme ne postulent pas chez nous. Ils préfèrent les chaînes d’infos et les journaux nationaux.

    J’espère que tu es rassurer

    http://www.letudiant.fr/etudes/ecoles-specialisees/formations-en-journalisme-les-conseils-des-pros-de-la-television-18644/aude-pavani-directrice-de-la-redaction-de-toute-une-histoire-14125.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon article, interessant à souhait...
      Du coup , on sait où les chiottes du journalisme arrivent...

      Supprimer
  5. Pour moi ce genre d'article n'est qu'un pavé de plus pour nous marginaliser encore un peu plus, tout simplement car il ne prend ni la distance ni le temps d'étudier les faits, bref il applique ces même schémas qu'il reproche.

    Oui on est roliste, non ce n'est pas une tare, ou que sais-je, mais on est pas non plus une communautés sainte. Des gens se sont perdu la dedans, comme on peu se perdre dans les jeux, les films la religion l'alcool... Mais au final, on retrouve généralement des personne initialement déjà très fragile ou instables dans tous ces cas confondus, qui n'ont donc pas eu la capacités, ou l'envie de s'en tenir a certaines règles pourtant évidentes de différentiation.

    Donc je penses que ce genre d'article fait pire que bien, car il n'est pas réfléchis, il n'est fait que dans la colère d'une rancune d'une autre temps, qui se veux gratuite, froide et contre-productive. Faisons preuve de pédagogie, adaptons nous et adaptons nos support pour montrer au combien nos loisirs rolistes apportent, a tous els ages, dans la construction comme dans la reconstruction, et surtout acceptons que, comme dans toute chose , il y a dans l'abus un erreur, et nous avons tous plus ou moins pratiquer des gens qui pouvais aller trop loin, sans forcement tomber dans des travers graves. Mais ça existe.

    Bref, on donne le bâton pour se faire battre, on donne une mauvaise image, et le pire, c'est qu'on ne sais meme pas encore ce qu'ils avais prevu de dire a ce sujet. Bref, on va se tirer dans le pied, et de facon sublime.

    Alors par pitier, montrons que nous valons plus qu'une simple colère aveugle et gratuite pour des raisons vieilles de 10 ans. La communautés rolliste et l'ensemble de ses membres vaux 1000 fois mieux qu'une colère aveugle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assez largement, Whispe invite à rencontrer des gens qui vivent dans le JDR voire du JDR.
      Tu lui reproches de se défendre intelligemment, moi je reproche à la télévision de vouloir faire de l'audimat. Signe marquant de cela, seul 2 messages ont reçu une réponse intéressée par les producteurs de l'émission. Les deux messages qui semblent provenir de personnes avec des gros soucis personnels voire psychologiques. Quel va être l'orientation offerte par cela ? As-tu connu le mal qu'a pu faire l'émission "A bas les masques" de Dumas en 95 ? Combien de clubs ont fermé, emporté par la bêtise d'une croyance aveugle envers la télévision et par un travail bâclé ? L'image dramatique et persistante d'une communauté qui n'en demandait pas tant ....

      Alors par pitié, montrons qu'on vaut mieux que ça, effectivement : Exprimons nous. Et de ce que j'en vois, la plupart des personnes qui s'expriment le font de manière intelligente. Mais ça ne changera rien au résultat, si l'intelligence faisait de l'audimat, ça se saurait.

      Supprimer
    2. En effet, accessoirement , je me suis mis au JDR en 95 , pleine période lourde sur le sujet...
      ça me gonfle de devoir me justifier constamment sur mon loisir auprès de gens pour qui le clubing,les soirées bière foot et les salons de tuning (je suis croyant mais non pratiquant -Oui, Whispe est un bof'- ) paraissent être une saine occupation mais qui voient le JDR (et le jeu en général) comme un truc de babache dégénéré et socialement handicapé... Des raisons vieilles de 20 ans certes, mais qui resurgissent régulièrement et font chier. Des raisons principalement liée à une grosse ignorance de ceux qui en parlent...
      Accessoirement, je ne juge pas tant les gens qui se ''perdent'' dans des industries plus lucratives ou médiatiques...

      Supprimer
  6. 1) Perso j'ai abandonné la télé depuis 2 ans et je ne m'acquitte plus de cette taxe honteuse pour financer un audiovisuel public aussi crétin que l'audiovisuel privé (au moins ils ont l'excuse de vouloir faire du pognon).

    2) Donner une image peu reluisante d'une activité ou au final on incite à lire, écrire, réfléchir et agir, c'est faire le jeu de ces autres activités où on vous demande d'être passif et de mettre votre cerveau en sommeil pour ingurgiter toute les conneries du monde (Nice People, Secret Story, Nabila ou je ne sais quoi encore).
    De fait tu t'attendais à quoi venant de la télévision ? Tu te bats contre leur fond de commerce, ne croit pas trop éveiller des consciences chez eux. Et ne les appelle pas journaliste, tu leurs fais bien trop d'honneur. La télé poubelle commence dans les JT.

    3) Je trouve que tu en dis trop et que tu fais trop de répétitions, du coup c'est difficile de lire un tel pavé et tu perds en clarté sur un propos pourtant fort clair. Tu as quand même mon soutien même si je ne joue pas aux JDR : je suis atteint d'une autre pathologie, je fais de la figurine ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^
      1) J'envisage fortement le concept, faut juste que je trouve sur quoi brancher Wendy (aka ma maîtresse aka ma très aimée 360 )

      2) Je suis un peu bisounoursien, je m'attends à du professionnalisme de la part des journaleux... c'est pas comme si je les avait vu faire en Afgha pourtant... ça ne m'a pas servi de leçon semble-t-il...

      3) Je veux bien te croire , j'étais malade(de surcroit vissé dans un espace déplaisant de ce fait), ronchon et il était tard ..
      :D

      Supprimer
  7. Je viens de lire les commentaires, c'est juste scandaleux, les responsables de l'émission recrute parmi les 2 seuls profils qui semblent désaxés dans plus de 50 commentaires de réclamation.

    RépondreSupprimer
  8. Je comprends le coup de gueule. Tu imagines à quel point, moi qui ai vécu de plein fouet la période Dumas et Babgras ...
    En y repensant, tu parles de "Mais peut-être que c'est cela qui vous effraie [ ... ] qu'à travers la maison, les gosses, le labrador et le mari cadre adultère..."
    Jay.
    Ces gens ont une ouverture d'esprit de 15° comme regard sur le monde, là où nous, rôlistes de notre état, avons une focale de 180°: ces gens là ne PEUVENT pas comprendre. Ce cocktail de'inculture, lié à des dogmes moraux, intellectuels et sociaux qui les entravent les aveuglent. C'est le propre des gens réactionnaires et "bien-pensants", incapables de se projeter dans un monde autre que le leur. Et, hélas, c'est eux qui tiennent souvent les rênes de nos structures étatiques, globalement parlant.
    Alors, à part le cocktail molotov, que faire ? ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ouais mon Toon, ça pue pour nous hein...

      Supprimer
  9. En 95, des scénaristes pour une série télé débarquent à l'Oeuf et cherchent quelqu'un pour les initier au jeu de rôles, histoire de pas raconter de conneries dans un épisode de Roger Hanin en flic poussif.
    Après avoir viré par deux fois les équipes de Mireille Dumas, ces gars-là ayant l'air sympas et pas trop cons, j'accepte de les faire jouer à l'Appel.
    La partie se déroule bien, les gars participent mais en fin de partie ils sont déçus car ils pensaient que nous irions égorger du gallinacé dans un cimetière.
    L'idée du scénar est tombée à l'eau. L'époque change, les imbéciles restent.
    Les équipes de Réservoir Prod comme d'autres sont coupées de la réalité, n'ont pas le temps de creuser leurs sujets et ne souhaitent pas toujours le faire, j'ai aussi bossé pour ce genre de boite.
    ils ne cherchent pas la vérité mais de quoi attirer le chalant pour vendre les pubs.
    Une seule solution, éteindre la télé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Drôle d'anectote M. Vincent, ça ne m'étonne même pas au final, c'est affligeant...
      Les imbeciles restent bien trop, c'est fort dommage... et le chaland plonge à pleins pieds...

      Supprimer
  10. Super article moi je trouve Whispe.
    Je crois même que je te préfère sur ce ton-là en fait !
    Je ne rajouterai pas le détail de ce que je pense, ça a déjà été fait dans les commentaires plus haut mais je suis bien sûr d'accord avec toi.
    Malgré mon "jeune âge" je suis déjà dégoûté de la télévision et je pense sincèrement que je ne serai pas tout à fait le même si les jeux de rôle n'avait pas croisé ma vie (car non je ne suis pas non plus socio/psycho pathe et c'est le jeu de rôle qui m'a probablement empêché de passer ma vie derrière un écran (télé ou ordinateur)).

    RépondreSupprimer
  11. Merci ^^
    Du coup faut que je sois en rogne pour pondre du bon ? XD

    Les JDR m'ont évité de m'enfoncer trop dans la délinquance et le cercle vicieux notoire inhérent à ma region d'origine... du coup ça me paraît déjà pas mal ... j'étais plus un sociopathe potentiel avant XD.

    RépondreSupprimer